Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Les Entretiens de ValpréLes Entretiens de Valpré

Les ateliers thématiques

De 14 h 45 à 16 h 30, il s'agit d'un temps de réflexion en petits groupes (20 personnes maximum) dans une atmosphère conviviale. 7 thématiques différentes sont proposées cette année, toutes en rapport avec le goût du travail. Chaque groupe est animé par deux modérateurs reconnus.

En fonction du nombre d'inscrits, les ateliers pourront être dédoublés.

1.   Donner le goût du travail, vital pour l'entreprise, fondamental pour un manager !

L'intelligence collective, thème très en vogue, contribue à assurer la compétitivité et la pérennité de l'entreprise. Dans l'entreprise, le manager organise et répartit les tâches, accompagne et fait grandir son équipe, manage pour obtenir des résultats, mais son rôle n'est-il pas aussi de donner envie à ses collaborateurs de se lever le matin, de leur donner envie de travailler et de s'investir alors que justement ils n'ont pas le goût du travail naturellement ? Quelles qualités humaines et professionnelles doit-il avoir ? Comment motiver et donner du sens au quotidien ? Quelles sont les solutions qui s'offrent à court et long terme ?

Modérateurs : 

Atelier 1 A
Delphine COUTARD, présidente d'Hôtel Mégastore
Nathalie DELMAS, directeur général Tip Consulting

Atelier 1 B
Bernard PERREAU, ancien président de Feu Vert
Joseph THOUVENEL, vice-président confédéral de la CFTC

2.  Bien rémunérer, la solution miracle pour donner le goût du travail ?

Comment bien rémunérer peut ponctuellement attirer les talents. Des études montrent que l'influence positive des augmentations de salaires est de très court terme. Une échelle de rémunération injuste peut, elle, conduire à des risques coûteux pour l'entreprise (turn-over, désengagement, dsyfonctionnements, fraude...). Le niveau des salaires contribue-t-il à donner le goût du travail, à influencer durablement le niveau de motivation et d'implication des collaborateurs ?

Modérateurs : 
Véronique BOUSCAYROL, directeur financier chez Boiron
Florence GUEMY, directrice des ressources humaines chez Bayard Presse

3.   Inné ou acquis ? avoir le goût du travail, est-ce bien normal ?

Sommes-nous tous égaux quant au fait d'avoir en nous le goût du travail ? Quelle est l'influence de nos gènes ? L'acquisition du goût du travail se fait-elle nécessairement par l'exemple ou le contre-exemple ? Quelle différence entre avoir la volonté de travailler et avoir le goût du travail ?

Modérateurs : 
Bérénice BRINGSTED, co-auteur de Faut qu'on parle !
Ghislain LAFONT, président des Entretiens de Valpré

4.   Si aimer travailler s'apprend, alors pourquoi ne pas l'apprendre à l'école ?

Le goût du travail est essentiel pour faciliter l'acquisition des connaissances, mais est-ce le rôle de l'éducationi nationale de le transmettre ? Est-ce la responsabilité de l'école ? De quels outils dispose-t-elle pour cela ? Sont-ils efficaces ? Qui sont les enseignants qui donnent envie de se dépasser à leurs élèves ? Quelles sont leurs techniques, leurs leviers de motivation, leurs talents ? Donner le goût du travail peut-il et doit-il être mieux pris en compte par le système éducatif pour faciliter les apprentissages ? Si oui, comment ?

Modérateurs : 
Franck BERTUCAT, responsable de la Mission vie associative à l'ESDES
Sarah SANREY, responsable de la majeure Communication digitale à  l'ESDES

5.   Le goût du travail poussé à l'extrême, attention danger !

De quoi s'agit-il et qui cela touche-t-il ? Faut-il surveiller le surinvestissement, le sur-engagement de ses collaborateurs pour prévenir les risques de burn-out ? Comment éviter toutes les formes de souffrances au travail liées au goût du travail excessif de certains (risque d'exclusion interne de nouveaux collaborateurs ou de tous ceux qui travaillent trop, risque pour les autres de se sentir insuffisants...) Comment aider les victimes d'un goût excessif du travail ou d'un déséquilibre personnel qui favorise le surinvestissement professionnel ? Est-ce la responsabilité de l'employeur de les freiner alors que cela profite à l'entreprise ?

Modérateur : Anne CHATELAIN, CEO Audientur

6.   Avec l'Église, le goût de l'effort au service du réconfort !

L'Église peut-elle assurer la "réparation des broyés" de la société, de l'entreprise et redonner un élan de vie en transmettant le goût de l'effort, le goût du travail ? La réinsertion par le travail d'intérêt général, le travail thérapie, le travail rédemption... est-ce la mission de l'Église ou de la société ? Les chantiers de rénovation des églises, les missions humanitaires dans les pays dévastés peuvent être salutaires pour ceux qui y participent, comment mieux valoriser les réussites pour montrer à tous qu'en retrouvant le goût du travail on peut s'en sortir et oublier les pages sombres de sa vie ?

Modérateurs : 
François EYGUN, directeur de Massajobs
Père Claude MARÉCHAL, assomptionniste

 7.   Goût du travail et qualité de vie au travail seraient-ils liés ?

La création d'une atmosphère, d'un climat positif influence-t-elle réellement le niveau d'investissement des salariés et limite-t-elle le turn-over? Machines à café, lieux d'échanges, salles de repos, horaires à la carte, télétravail, ordinateurs dernière génération, voitures haut de gamme... des gadgets managériaux ou des outils indiscutablement efficaces pour motiver les salariés et leur donner le goût du travail ?

Modérateurs : 

Atelier 7A
Patrick DUMOULIN, directeur de l'Institut Great Place to Work France
Gaël TAVERNIER, coach, dirigeante de Simplement Autrement

Atelier 7B
Christophe VALTIER, directeur des relations sociales chez Bayard Presse
Jean-Philippe MARANDET, coach en entreprises
 

Retenez la date de la 16e édition
  • 17 novembre 2017 à Valpré, Lyon

 

Pour recevoir toutes les informations concernant la nouvelle édition, inscrivez-vous à l’infolettre :